8 janvier 2003 SOS PAPA reçu par le Ministre de la Famille

 

Devant le Ministère de la Famille
Devant le ministère de la famille
J. L. Lebordais, SOS PAPA Côte d'azur, S.Oberling - SOS PAPA Bretagne,
M. Thizon Président national, A. Petit - SOS PAPA Périgord

 

Une délégation de SOS PAPA a été reçue le 8 janvier 2003 par Christian JACOB, ministre de la Famille.
Après une présentation de SOS PAPA, de son action, de ses délégations, de ses tarvaux et publications, le Ministre a tout de suite réagi en expliquant qu'il connaissait bien SOS PAPA et qu'il était tout à fait conscient des problèmes soulevés.

C'était une véritable table-ronde, conviviale et ouverte, dans le bureau du Ministre.
Nous n'avons pas manqué de rappeler que ce sont plusieurs milliers de pères qui viennent nous rencontrer chaque année et que ce sont plusieurs centaines de permanences qui sont tenues par SOS PAPA tous les ans à travers la France.

Nous avons insisté sur quelques points prioritaires :

- Être représentés dans les instances nationales à travers par exemple un " Bureau de la paternité" afin de pouvoir faire entendre notre voix et celle de nos enfants.

- Que les détournements d'enfants par un parent au détriment de l'autre soient réprimés, avant ou après jugement.

- Que le divorce par demande conjointe, en accord,  ne fasse plus l'objet de l'obligation du ministère d'un avocat "obligatoire" aux honoraires "libres".

- Que des barèmes officiels soient établis pour la détermination des pensions alimentaires.

- Que des statistiques soient mises en oeuvre pour suivre le mode d'application de la loi, et notamment de la résidence alternée, dans chacun des tribunaux, afin de détecter les magistrats hostiles qui ne respectent pas l'esprit de la loi.

Les propositions du Ministre et de son Conseiller Technique ont été précises et s'inscrivent directement dans le travail en cours sur la réforme du divorce et dont les conclusions devront paraître en 2003.

Le ministre nous a assuré que ses consultations étaient larges et nous a proposé de participer à un prochain colloque ministériel sur la réforme du divorce.

Monsieur Stéphane NOEL, magistrat délégué au ministère, a bien insisté de son côté sur l'évolution déjà en place avec la loi sur l'autorité parentale et la résidence alternée de Mars 2002 dont, selon lui, les dernières informations prouvaient que la résidence alternée était décidée par de nombreux JAF.

On peut s'attendre également, comme cela est souhaitable, que dans le cadre de la réforme du divorce en préparation, le métier de la médiation soit professionnalisé.

Sylvie OBERLING (SOS PAPA Bretagne), a pour sa part, sensibilisé le Ministre sur le sujet des fausses allégations d'attouchements sexuels à l'encontre des pères, technique à la mode utilisées par de nombreuses mères possessives qui sont soutenues dans ces affaires sans discernement par des associations anti-père. Comment éviter la calomnie et les conséquences familiales gravissimes ? En condamnant nettement des mères coupables.

Le ministère de la famille est conscient que les avancées récentes de la loi sont un début à la restauration des valeures fondamentales de la famille qui structurent la société et qu'il faut continuer.

SOS PAPA est ressorti satisfait du ministère en constatant que la prise de conscience des problèmes était effectuée au niveau adéquat et soutiendra le ministre dans son effort de réformes.