Copyright Association SOS PAPA 78 - 2004
Reproduction strictement interdite

www.sos-papa.net

Témoignage n° 8

 

Comme il est souvent dit et répété : " chaque enfant a le droit d’être aimé de ses deux parents ", par contre ses parents ont le droit de ne plus s’aimer et de décider de prendre des chemins différents, l’enfant est le seul lien qui reste à jamais entre eux.

J’ai vécu 20 ans avec un homme que j’ai aimé mais avec le temps notre amour s’est détérioré jusqu’à ne plus exister mais il reste entre nous nos deux filles, Laurène a 14 ans, elle est handicapée suite à une maladie infantile qu’elle a eu très jeune, et Mégane , 11 ans qui va bien.

Au fil des années la lassitude s’est installée dans notre couple et j’ai rencontré un autre homme avec lequel je refais ma vie, je suis partie du domicile conjugal, mais je ne me sentais pas le droit de priver mes filles de leur père et pas celui de priver ce père qui les aime de la présence de ses filles, c’est pourquoi nous avons opté pour la garde alternée qui est un modèle du genre pour l’équilibre des enfants, mes filles vivent une semaine sur deux chez leur père et une semaine sur deux chez moi, nous habitons à 40 km l’un de l’autre et ce n’est pas facile à gérer tous les jours car il y a le transport mais le JAF n’y a vu aucun inconvénient, Laurène étant interne dans un établissement spécialisé revient un WE sur deux chez l’un ou l’autre (d’ailleurs pour l’anecdote elle dit à son chauffeur de taxi le vendredi " aujourd’hui chez papa, demain chez maman " " demain " étant pour elle la semaine suivante) et Mégane a choisi de rester au collège avec ses copines donc elle vit près de chez son père et je vais la chercher tous les soirs quand c’est ma semaine et elles sont heureuses de ce système qui leur permet à la fois de voir maman et papa dans les mêmes conditions.

Il y a plusieurs attitudes à avoir pour que la garde alternée se passe au mieux :

La proximité des habitations, ainsi l’enfant reste dans son environnement social, (copains, professeurs, activités, etc…)

La bonne entente des parents est primordiale à cette réussite, si l’enfant entend une semaine sur deux du mal de son père ou de sa mère, il ne trouvera plus que la maison est un refuge et il n’osera plus se confier ni à l’un ni à l’autre car un enfant aime ses parents de la même façon

La possibilité de s’arranger pour changer les semaines en cas de problème ou tout simplement parce qu’on a un imprévu, nous fonctionnons comme ça avec mon ex mari et ça marche bien.

Une bonne gestion des devoirs, faire attention à ce qu’il soient bien faits et prendre du temps pour le vérifier

Lorsque c’est " notre "semaine accorder du temps aux enfants.

Pour les fêtes (écoles, galas de danse, démonstrations sportives) y assister ensemble ainsi l’enfant sait que ses parents sont là pour lui et ensemble.

Avoir tout en double pour éviter " le cauchemar de la valise "

Voilà tout ce que je peux dire sur la garde alternée et je voudrais simplement ajouter pour toutes ces femmes qui empêchent les pères de voir leurs enfants au nom d’une vengeance, parce qu’elles crient à l’abandon, parce qu’elles n’ont plus d’autres moyens que de se servir de leurs enfants comme d’un bouclier pour se défendre, de se demander pourquoi leur compagnon ou mari est parti, de se remettre en question, de ne pas oublier que dans toute séparation, il y a une cause et que la responsabilité vient de chacun, " nul n’est parfait ", et la guerre n’est d’aucune utilité et ruine l’avenir des enfants et finit par se retourner contre elles un jour ou l’autre.

D’autre part, cela permet aussi de préserver sa nouvelle vie de couple et de profiter de ses enfants, on est à la fois femme et mère.

Il faudrait que des parents qui pratiquent ce mode de garde témoignent du bien fondé d’une telle décision pour leurs enfants.

Il faudrait que les juges et avocats entendent ces témoignages afin de dédramatiser une situation qui est déjà difficile à vivre.

Merci de m’avoir lue et bon courage à tous les papas qui se battent. Restez combatifs ça finit par payer.

 

2001 - Nathalie