Copyright Association SOS PAPA 78 - 2004
Reproduction strictement interdite

www.sos-papa.net

Témoignage n° 18

 

Bien qu’ayant payé les pensions alimentaires chaque mois, je n’avais aucune information concernant mon fils, hormis les bulletins scolaires. Un travail de détournement d’enfant a été entrepris durant toute la période depuis le divorce de 1993.

J’ai pu ainsi, lors de l’audience de février 1999, recevoir un certificat de scolarité de mon fils âgé de 20 ans. C’était le premier !

J’ai pu m’apercevoir, au cours de l’audience (je suis venu au tribunal sans avocat) du changement d’attitude de la justice à l’égard des pères. Cela ne peut qu’encourager les pères victimes de tels procédés de continuer à se défendre au sein de votre association.

Etant infirmier libéral, je parle souvent de ces problèmes avec mes malades et je trouve bien souvent des pères se trouvant dans le même genre de situation.

Nos idées progressent, heureusement. Pour preuve cet article ci-joint extrait de la «Revue des Parents» de février 2000.

P.S. A ce jour, je n’ai toujours pas reçu le certificat de scolarité pour le 1er novembre 1999. J’ai donc, conformément au jugement, suspendu le paiement de cette pension alimentaire et en ai prévenu le juge.

2000 - Serge D. (Finistère)