Copyright Association SOS PAPA 78 - 2004
Reproduction strictement interdite

www.sos-papa.net

Témoignage n° 38

 

Mes enfants aussi m’ont été enlevés par le système judiciaire Québecois de la façon la plus abjecte possible, faussement allégué d’attouchement sexuel.

Suite aux différentes procédures et à l’acharnement incessant des femmes battues du Québec, j’ai quand même réussi à obtenir un maigre temps avec mes enfants ce qui a engendré par la suite des allégations de violence puisque les premières allégations étaient sans fondement.

Après m’avoir protégé contre la mégère, avoir travaillé au près des différents intervenants en contact avec les enfants faisant ainsi tomber tout contrôle négatif de la dame sur les enfants et moi, voilà maintenant qu’elle se retourne vers l’ancienne garderie de ma fille pour essayer encore une fois de me faire passer pour un mauvais père.

Vous n’avez pas idée de l’acharnement à détruire qu’une femme peut avoir, en étant supportée par différents organismes québecois, pour en arriver à la destruction d’un père.

Je suis fatigué maintenant, plus le sou, les avocats et la justice s’engraissent le portefeuille et comme résultat les enfants sont brisés et obligés maintenant d’avoir des soins en psychiatrie pour essayer de les sauver mais de quoi?

De la non présence du père voyons, de l’aliénation nocive du parent gardien et de son pouvoir destructeur envers l’autre.

La prochaine guerre mondiale sera probablement celle de la femme contre l’homme si personne ne contribue à donner aux pères les droits fondamentaux d’être un parent à part entière et ce pour le plus grand bien de leur progéniture.

2002 - Claude Québec