Copyright Association SOS PAPA 78 - 2004
Reproduction strictement interdite

www.sos-papa.net

Témoignage n° 50

 

Subject: concernant le dénigrement des pères

Bonjour,

Le hasard vient de nous faire tomber sur le résultat de la campagne "dénigrement des pères".
Mon époux et moi voudrions apporter notre témoignage, en même temps poser sur le papier un désarroi immense.

Agée de 39 ans, maman de 4 enfants, je suis veuve de 2 unions précédentes. Mon époux, 40 ans, 2 enfants dont il a la garde, est divorcé depuis 1999.
Nous nous sommes mariés il y a un an, espérant former une grande famille heureuse avec nos 6 enfants. En fait, c'est une véritable catastrophe. Une bombe a explosé dans nos vies en décembre 2003, et pour l'instant, aucune reconstruction en vue!

En effet, en décembre, mon mari a appris de la bouche de son fils (11 ans) que sa fille (13 ans) avait eu des rapports sexuels à l'âge de 11ans 1/2, alors qu'ils se trouvaient en vacances chez leur mère, sous couvert de la mère, la grand mère et en tenant son frère dans la confidence. Aucun suivi (psycho, gynéco ou test sanguin n'a été fait)
Histoire de vie habituelle ? Peut être. A 11 ans c'est encore une petite fille. La liberté a t'elle encore des limites? Tout cela aurait pu s'arrêter là, mais non. Depuis un an, nous vivons un calvaire.
Trop de différences éducatives, des professionnels qui ne saisissent pas la gravité de la situation (force de l'habitude ?); ma belle-fille est aujourd'hui considérée par les jeunes de son collège comme une pute, une fille facile, celle qui couche....Elle a une visage angélique dans un corps de démon (discours du proviseur du collège), est cataloguée de nymphomane et mythomane.
L'école, ce n'est pas une priorité (2 redoublements à son actif); une capacité phénoménale de mentir et la tableau est presque complet.

Nous nous retrouvons aujourd'hui, avec une jeune qui est repartie vivre chez sa mère ( la procédure judiciaire à été classée sans suite) et qui crache à la face de son père qu'il n'est qu'un gros bourgeois plein de fric et qu'il n'a rien à lui dire...sauf payer la pension alimentaire. Le fils de mon époux, qui a une image de la femme négative, ne veut pas travailler à l'école parce que maman dit que l'école ne sert à rien et que jouer et sortir c'est mieux, et sa soeur même à distance le monte contre son père...

Pourtant mon époux est un homme merveilleux. Pendant six ans il a élevé seul ses enfants (il en a obtenu la garde du fait de l'attitude frivole de son ex), a changé d'orientation professionnelle pour être plus disponible, prenant ses congés sur les temps scolaires (les enfants étant de manière systématique chez leur mère pendant les vacances du fait de la distance géographique)...et j'en passe. Je l'ai toujours vu disponible, affectueux, chaleureux, comique..
Aujourd'hui, avec mes enfants: RAS; avec les siens: gros vide.

Comment en l'espace de six mois à peine cela peut se produire. Consultations psy, discussions stériles à tenter de comprendre. Il paraît que nos deux jeunes manquent d'affection. Un peu léger comme élément d'explication !!!
Aujourd'hui, nous pensons qu'elle est malade mais depuis qu'elle est chez sa mère (2 mois) tout irait bien?

Nous sommes seuls, désespérés. Mon mari se sent mauvais père et moi minable! Mes enfants souffrent et notre vie ressemble à du sursis. Pourquoi ? Un lavage de cerveau en règle.

Merci.

2004

.